Voyage en Antarctique

Il y a quelques semaines, j’ai eu la surprise de trouver une jolie tresse de Serial Fileuse dans ma boîte aux lettres, généreusement offerte par Stéphanie et Domino. Un cadeau de Noël après Noël. Encore merci, les filles.

Après avoir travaillé pas mal de violet et de rose ces derniers temps, je me suis décidée à me jeter sur ce magnifique dégradé de bleus. Je ne sais pas quelles sont les proportions du mélange mérinos/glitz/tencel, mais la matière était extrêmement douce et brillante : tout ce que j’aime.

Au début, je pensais faire deux fils similaires pour les retordre ensemble à l’inverse des couleurs (commencer par le plus foncé avec un et le plus clair avec l’autre). J’ai donc filé deux écheveaux, sans chercher à être trop régulière, ni à faire trop fin. Mais cela aurait fait un trop petit métrage pour faire un tissage. Donc, je suis passée par la case « retord au fil doré ». Au final, j’ai eu deux écheveaux très légers de 74 et 77m que j’ai intitulés « Antarctique » car on voyage du bleu très foncé des profondeurs au bleu éclatant du ciel en passant par le bleu très clair, presque blanc, qui me fait penser à la banquise, pont entre les deux.

Très franchement, je ne sais pas ce que j’ai fichu, mais j’ai raté mon retord. Déjà, le fil s’est cassé plusieurs fois, sans doute parce qu’il n’y avait pas eu assez de torsion au filage. Ensuite, je pense que je n’ai pas assez serré mon retord car quand j’ai mis les fils sur le mandrin, je me suis retrouvée avec des portions de fils qui glissaient sur le fil doré pour faire des petits zigouigouis pas du tout jolis.

Après le filage, l’heure du tissage est ensuite venue. Cette fois, je ne me suis pas trompée dans mes calculs pour la longueur finale de l’écharpe, ce qui est un net progrès.
J’ai hésité à utiliser en chaîne la laine blanche du commerce avec les petites boules que j’avais utilisé pour l’étole « Douceur hivernale », mais je me suis décidée pour un mélange mohair/acrylique plus simple.

echarpe

Cette fois, je ne me suis pas lancée dans la création de médaillons danois ou dans l’insertion d’autres laines car je voulais vraiment conserver le dégradé des fils. Je trouve qu’il se suffit à lui-même, le retord doré lui donnant un petit côté brillant très élégant.

echarpe2

L’écharpe mesure 175cm environ de long (plus 17cm de franges de chaque côté) sur 25cm de large. Elle est d’une très grande douceur et devrait tenir bien chaud quand l’hiver reviendra.

6 réflexions au sujet de « Voyage en Antarctique »

  1. Ping : En r’tard, en r’tard, j’ai rendez-vous que’que part… | La Boîte à Rêves

  2. Ping : Séance de rattrapage | La Boîte à Rêves

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s