Où j’apprends qu’on ne peut pas toujours réussir du premier coup…

En tous cas, c’est ce que tout le monde autour de moi me dit toujours, mais ma psy pourrait vous dire que ça a du mal à entrer dans ma petite tête de radis creux ! Pourtant, je sais très bien que si on savait tout faire du premier coup, on serait tous des génies et que c’est à force de faire qu’on apprend. Ou de défaire. Et de refaire. Et de re-défaire. Etc.

Depuis deux semaines, je me suis attelée à une nouvelle écharpe pour un futur cadeau de Noël.

Pour la trame, pas de surprise : un joli filé main et un fil du commerce vieil or du plus bel effet.

E004-2

Les composantes… au départ

Pour la chaîne… C’est là que ça se complique. J’ai été acheter du fil dans une boutique de laine et après de longues discussions avec la vendeuse, j’ai choisi un joli fil très doux dont la couleur se mariait parfaitement avec mon filé main. C’est donc toute contente que je rentre chez moi monter ma chaîne. Opération toujours fastidieuse s’il en est… Je passerai sur le fait que mes pelotes se soient emmêlées quand elles ont décidé de se défaire toutes seules par tous les bouts. Ou encore sur le fait que deux monstres poilus n’ont rien trouvé de plus amusant que de jouer avec les fils que je tendais à travers la pièce. Jusque là, rien d’anormal dans cette maison. Quoi qu’il en soit, tout a fini par être ok, bien tendu et tout et tout.

1re tentative
J’avais décidé d’utiliser toute la largeur du peigne et je me suis vite retrouvée confrontée à mon premier problème : plus je montais ma trame, moins la largeur correspondait au peigne. Cela tirait sur les fils de chaîne et ne tassait plus très bien le tissage.
Heureusement, je n’avais fait qu’une dizaine de centimètres, donc j’ai tout défait et supprimé 3 fils de chaque côté en me disant que je ne pouvais sans doute pas utiliser toute la largeur du peigne.

2e tentative
Et bien, cela ne fonctionnait pas mieux avec ces 6 fils de moins… Je me suis retrouvée face au même problème.

J’ai moins rigolé car j’avais fait des tentatives de motifs (tresses, médaillons simples) et ça m’a pris des heures à défaire les 20 centimètres que j’avais tissés… parce qu’évidemment, tout s’emmêlait et que mes jolis fils de chaine avaient la fâcheuse tendance à pelucher et à accrocher le fil de trame…

3e tentative
Après avoir ôté encore 6 fils, j’ai recommencé le tissage.
Et c’est là que j’ai compris qui était le coupable dans toute cette sombre affaire : le joli fil du commerce synthétique que j’avais choisi pour la chaîne ! Qui se détendait inexorablement pour finir par s’effilocher et par casser. Le fourbe. Le sournois.

E004-3

Et voici le coupable !

La 1re fois que c’est arrivé, j’ai fait un petit noeud ni vu ni connu et c’était reparti. Sauf que ça a recommencé ailleurs et qu’au bout du 3e, je me suis dit que ça ne servait à rien d’insister.
J’ai failli en pleurer devant mes 40 centimètres tissés, sentant la crise de nerfs venir au moment de tout défaire. Finalement, j’ai gardé le bout tissé tel quel en me disant que je verrais bien ce que j’en ferais, mais il y a de quoi faire une petite pochette.

4e tentative
J’ai fait le deuil du joli-mais-sournois fil du commerce et j’ai remonté ma chaine du début avec un filé main gentiment donné par Ama et un fil du commerce que j’avais pris pour du tissage circulaire. J’ai amèrement regretté le choix de ce dernier dans les premiers temps. Ben oui, il fait comme des flocons et c’est super galère de bien tasser le fil avec le peigne avec ça… mais au final, le rendu est très joli et original.

E004

Effet flocon garanti !

Je suis presque au bout de l’ouvrage et le rendu me plaît déjà énormément sur le métier. Malheureusement, je pense que je vais devoir défaire le bout que j’ai gardé de la tentative n°3 car je ne vais sûrement pas avoir assez de filé-main pour terminer.

8 réflexions au sujet de « Où j’apprends qu’on ne peut pas toujours réussir du premier coup… »

  1. Ta dernière tentative donne un résultat superbe, même si je peux comprendre la crise de nerf sur le moment!! C’est vrai que c’est un peu de l’apprentissage permanent (je suis la reine du détricotage donc je compatis!!)

    J'aime

  2. J’arrive de chez Julie et j’aime bien ce que je vois ici !! En plus le papa Nowel devrait m’apporter un métier à tisser cette année donc doublement intéressée ! Je note toutes tes remarques pour éviter moi aussi la crise de nerfs ! 😉
    En tout cas ton tissage à l’air superbe au final et j’aimerais bien en voir plus une fois fini !

    J'aime

  3. ton petit bout tissé, tu le couds dans tous les sens avec un fil de couleur vive qui se voit bien en mettant de l’hydrosoluble… et ensuite tu peux le découper et l’inclure dans du free….. elle est pas belle la vie ??? lol

    J'aime

  4. N’y connaissant rien dans le filage, tissage et choisissage de laine je ne peux donner que mon ressenti sur le finissage de l’oeuvre : c’est beau!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s