La surprise de la texture

Il y a quelques temps, mes petits yeux se sont mis à briller quand ils sont tombés sur une nouvelle nappe de YarnWench. Le mélange de bronze, de violet et de noir m’a complètement captivée et je me suis encore promis qu’un jour, je m’offrirai une des Bling Batts de YarnWench.

Comment résister, n'est-ce pas ?

Comment résister, n’est-ce pas ?

Quelques semaines plus tard, la Sorcière de la Maison m’a fait la surprise de faire venir cette merveille des Etats-Unis. Et en vrai, elle était tout aussi belle qu’en photo ! Ici, pas de retouches photoshop sur le mannequin, non, non, non. Tout est 100% véritable, ma bonne dame !

Malgré tout ce bonheur visuel, j’ai eu une appréhension en découvrant que cette merveille était très texturée. Très, très texturée. Je ne parle même pas des zolies bouclettes. Il y avait de la texture partout ! Je sais que certaines fileuses adorent ça, mais moins, ça m’a perturbée. Ayant l’habitude de filer plutôt fin, je n’ai pas l’habitude des nappes avec plein de petits trucs dedans pour faire des zigouigouis irréguliers.
Donc, forcément, j’ai du filer plus gros dans l’idée de faire de jolis cocons au retors. Cela n’a pas été sans mal. Si la Sorcière de la Montagne (chez qui j’ai commencé le filage de cette nappe) n’a pas cessé de me répéter que la texture, c’était fait pour se lâcher, ce filage a été assez compliqué. D’autant plus que plus le fil avançait, moins je trouvais ça joli et bien sûr, j’étais assez déçue de ne pas rendre justice à la beauté de la nappe.

Et pourtant, le retors a sublimé ce fil bizarre. J’ai utilisé un fil doré très fin et j’ai pédalé assez lentement pour arriver à bien enrouler le filé main dessus. Petit à petit, j’ai vu naître un fil comme je les aime, avec son irrégularité et ses petits cocons. Le fil doré lui donne un aspect plus précieux qui fait ressortir les couleurs de la nappe initiale.

013-03

La couleur finale de ce fil est aussi douce que son toucher et c’est tout naturellement que je lui ai donné le nom de : Au Boudoir013-04

Je ne sais pas encore à quoi il est destiné. Sa petite longueur (151m) permettra facilement un col, mais si je veux l’insérer dans un tissage, il faudra que je trouve à quoi l’associer. Mais ceci est une autre histoire…

2 réflexions au sujet de « La surprise de la texture »

  1. Ping : Le Paon prend le thé en Inde | La Boîte à Rêves

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s