J’fais des ronds…

Pas dans l’eau, mais en tissage bien évidemment !

Bon, je l’avoue, au début, le tissage circulaire, je ne voyais pas vraiment l’intérêt. Parce que je ne voyais pas du tout, mais alors, pas du tout, ce qu’on pouvait faire avec. Et puis, une sage m’a dit (et répété parce que j’ai la tête dure) qu’il ne fallait pas forcément une finalité à tout. Hé oui ! On peut créer quelque chose juste pour le fun. Si, si, je vous jure !

tissage-3-1

Donc un jour, j’ai emprunté le métier à tisser d’Ama Yaga (encore elle !) et avec l’aide précieuse de Claire des Bruyères (toujours elle aussi !), je me suis lancée.

Si j’aime tisser avec le métier à plat pour faire des écharpes, avec le métier circulaire, la démarche est différente. Elle est plus relaxante, on peut faire ça tranquillement installée dans son canapé, dans son lit, dans sa chaise-longue, dans son bain (bon, ça, je n’ai pas expérimenté encore, mais je suis sûre que c’est faisable). Tisser en rond a un certain côté méditatif, apaisant. Je ne dessine pas, mais cela me donne l’impression de créer une sorte de mandala.
Côté laines, on peut tout oser. Pour la chaîne, j’utilise de la laine du commerce, suffisamment souple pour éviter qu’une fois l’ouvrage ôté du métier, je me retrouve avec une coupe trop serrée (comme mon 1er essai). Pour la trame, je mêle un peu de tout : filés main, fils du commerce, rubans… Tout y passe. J’utilise ainsi mes restes de laines inutiles pour tisser une écharpe ou tricoter. Rien ne se perd, c’est quasi une démarche écologique !

Côté motifs, j’en suis encore au stade de la découverte. On ne trouve pas énormément de tutos sur internet au-delà des bases, mais je crois qu’en fait, il faut laisser aller son imagination et sa créativité, essayer et voir ce que ça donne. Et si on manque d’inspiration, il y a plusieurs tableaux sur Pinterest pour se donner des idées.

1er attrape-rêve laineux offert à Ama Yaga

1er attrape-rêve laineux offert à Ama Yaga

Seulement, et bien que j’ai retenu la leçon du créer sans but, je ne peux pas m’empêcher de me demander ce que peuvent devenir ces tissages circulaires. D’autres les utilisent pour des coussins, des bérets, à insérer dans d’autres ouvrages… Moi, j’ai décidé d’en faire des sortes d’attrape-rêves laineux (pour éviter aux moutons de se perdre ah ah ah).
J’ai toujours aimé les beaux attrape-rêves, avec les plumes et les perles, alors pourquoi pas en laine ? Mais se posait alors la grande question : comment trouver un cadre qui soit joli, pratique à réaliser et pas trop cher.
J’ai tenté d’abord le fil métallique plat qu’on trouve dans les magasins de loisirs créatifs. Ce n’est pas vilain, mais pas parfait : le métal est très souple, ne fait pas forcément un joli cercle et surtout, ça glisse beaucoup.

2e attrape-rêve laineux, offert à Libellune

2e attrape-rêve laineux, offert à Libellune

Pour mon 3e attrape-rêves, j’ai essayé le rotin et c’est beaucoup mieux. En plus, ça donne un petit côté « nature » qui va bien avec l’idée que je me fais de mes attrapes-rêves laineux. La technique est encore à parfaire, mais le rendu me plait énormément.

tissage-3-3

3e attrape-rêves laineux, avec son cadre en rotin

3e attrape-rêves laineux, avec son cadre en rotin

Pour en savoir plus sur le tissage circulaire, je vous recommande le blog de Claire des Bruyères et sa page sur le sujet.
Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Claire propose de magnifiques métiers circulaires dans sa boutique à un prix très abordable.
Vous en trouverez également d’autres sur la page facebook de Fabrice Rodier.
Et bien sûr, il y en a chez Majacraft, mais je les trouve beaucoup moins beaux et un peu chers.

Pour les aiguilles, j’ai essayé celle de tapissier, mais ce n’est pas très pratique quand on a du gros fil fantaisie. Je me suis tournée vers l’aiguille pour naalbinding (le tricot à la mode viking), mais il est assez difficile d’en trouver en France. La mienne vient de chez Ampstrike, en Estonie, mais on en trouve aussi chez Fabrice Rodier depuis peu.

Une réflexion au sujet de « J’fais des ronds… »

  1. Ah justement, c’est exactement pour cette raison que j’ai du mal à me lancer dans le tissage : ne pas lui trouver une utilité!
    Mais je finirai bien par succomber me connaissant…Tes tissages sont très réussis!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s